Comme beaucoup d’autres personnes, avec mon épouse Isabelle, nous  avons  à l’esprit l’arrivée massive de personnes en détresse à nos frontières européennes. 

          Elles viennent chercher chez nous ce qu’elles ne trouvent pas chez elles.

           Mais… comment endiguer ce flot continu de pauvres gens qui affluent sur notre Continent ? 

               

       

 Il nous est apparu  rapidement qu’à notre niveau nous pouvions avoir une réaction positive.

CONFUCIUS n’a-t-il  pas dit : « Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson »

Dans notre entourage, une Femme et un Homme travaillent  régulièrement au développement  de petits groupuscules en pays africains.

 Notre Société ; SaintClairMat’ a décidé  d’apporter son  soutien et de se mêler directement à l’une de leurs initiatives à Bamako au Mali.

                 En l’occurrence,  il s’agit de créer de toutes pièces  une petite boulangerie au Mali et plus particulièrement dans sa capitale ; Bamako.

                 SaintClairMat’ se  propose  de donner, d’acheminer  et de mettre en activité cette nouvelle structure.

Cependant, dans l’esprit coopératif qui nous anime, reste à  la charge de l’Association malienne recevant ce don  d’apporter elle aussi sa contribution.

Cette contribution consistera à procurer les locaux. 

                 Nous n’excluons pas non plus, de voir participer nos propres amis, quelques boulangers en retraite ou pas, etc. au rayonnement de ce symbole qu’est le PAIN.

                 Cette boulangerie sera en principe dirigée et gérée par des femmes sous une forme Associative avec  dans l’esprit  qu’elle  serve aussi à la  formation  d’apprentis.

                Nous ne pouvons à l’heure actuelle, que vous rapporter cette initiative, car nous nous rendrons sur place en fin d’année2013 pour régler les problèmes qui ne manqueront pas de survenir.

                Donc,  dès notre retour, vous connaitrez avec plus de précisions et  agrémenté de quelques photos,   le déroulement des futures opérations.

                Mais ! Mais ! Dès aujourd’hui  si certains lecteurs de bonne volonté  lisent ces quelques lignes, ils peuvent venir nous rejoindre pour  participer d’une façon ou d’une autre à cette Œuvre Humanitaire si  symbolique.  Ils seront les bienvenus.

                 Il vous suffit de téléphoner  au 04 37 05 13 91 et demander ISABELLE ou HALIM.

 Un mois avant notre départ pour Bamako :

                Nous venons d’avoir deux surprises :

Première surprise :

 Un précieux rendez-vous  en la personne de M. CARTELLIER Artisan Boulanger Pâtissier de haut vol au 38 de la rue de Créqui à Lyon (6ème).

                Intéressé par notre initiative au Mali, il nous fait visiter de fond en comble son Etablissement où il élabore avec beaucoup de soins et surtout d’intelligence d’innombrables bonnes choses favorisant sans aucun doute possible le « péché » de gourmandise.                                                                                                                                                                                                                                                                             

                Le mot  Artisan prend toute sa dimension lorsqu’on le voit mettre en œuvre, confectionner, inventer des viennoiseries aux formes originales agrémentées  de goûts subtils.

 

                Le côté  formidable de l’Artisanat pour le profane que je suis, consiste à observer attentivement cet Artisan  transformer  en gourmandises, tout simplement avec ses mains,  ce que sa pensée  élabore, rendant ainsi sa main intelligente.

                 Deuxième bonne surprise :

La Société  SaintClairMat’, vient de « rentrer » un matériel presque neuf qu’elle donne en soutien au futur boulanger qui travaillera à Bamako (Mali).

Ce matériel provient de la cession d’un commerce de boulangerie en Rhône-Alpes.

                          Le malheur des uns  fera  sans aucun doute  le bonheur des autres.

Dès notre retour de Bamako, nous ferons un point sur la situation trouvée là-bas, et ici en France, nous serons prêts pour rencontrer de nouvelles personnes  souhaitant  apporter  de l’eau à notre « Pétrin ».

                Après un voyage sans histoire et sans danger nous revenons du Mali.

Nous avons rencontré là-bas une situation qui  se stabilise . Le pays vient d’avoir de nouvelles élections générales et les hommes politiques   en place  ont  maintenant les coudées franches  pour construire un nouveau Mali.

Ils disposent de  5 ans pour réussir.

Le Mali a besoin d’un coup  de pouce malgré sa progression  de 8% par an.

                 Ceci dit, à Bamako, nous avons visité plusieurs boulangeries dont une importante qui a retenu notre attention.

                Utilisant de vastes locaux très obscures, se bousculent dans une chaleur extrême,  une quantité d’employés phénoménale. 

Les pains sortent du four à  grande cadence et sont immédiatement  chargés dans des caisses placées sur de petites motos. Chaque distributeur possède sa propre clientèle et part directement en ville  livrer

Donc chaque pain quittant  la boulangerie est payé au Patron du fournil.

De la sorte,  pas de souci de facturation.

                Ces pains sont cependant d’une qualité assez médiocre….

                               Mais toujours frais !

Le propriétaire de la boulangerie ne vend pas ou peu son pain dans sa propre boutique, mais à ces  petits revendeurs très mobiles.

De retour à Bourgoin-Jallieu  le gérant de la Sté  SaintClairMat’  nous confirme  qu’actuellement ses employés  démontent  le four et les diverses accessoires qui seront remontés à  Bamako prochainement.

                M. Patrice AURENSAN actuel propriétaire de ce matériel de boulangerie a fait un geste généreux et significatif en baissant le prix de vente de son matériel.

Qu’il en soit remercié….

Grâce à son initiative un peu de lui-même  continuera à travailler…mais  à Bamako au Mali.

Beau geste ! Merci !

                 A Bamako, les choses progressent aussi : l’heureux futur propriétaire de ce matériel, vient d’obtenir des Autorités  maliennes son agrément permettant d’ouvrir sa boutique.

Un de ses amis  architecte, afin d’installer cette boulangerie est en passe de louer  2 compartiments juxtaposés dans un immeuble d’un quartier neuf de Bamako ….